chapitre 7

Le lendemain matin, Harry se réveilla très tôt : il se sentait trop anxieux pour dormir. Aujourd’hui commençait son entrainement et quelque chose au fond de lui lui murmurait qu’il allait s’attirer les plus gros ennuis du monde. Après tout, Rogue n’avait jamais rien sut lui apprendre et ils n’étaient jamais parvenus à s’entendre tous les deux. Le maître des potions était bien beau selon lui avec ses « je veux remettre les pendules à zéro »…

Il descendit juste à temps pour le petit déjeuner. Il salua son maître par politesse et attendit près de sa chaise. Rogue prit place tranquillement et Harry songea combien il trouvait cette idée de le faire attendre stupide et abaissante. Sevérus l’invita quelques secondes plus tard à prendre place et le petit déjeuner fut prit dans un silence total.

- Je t’attends à mon bureau, ne soit pas en retard. Murmura Sevérus tout en quittant la table.

Harry se leva quelques secondes plus tard et monta prendre sa douche. Se fut plutôt nerveux, qu’il frappa à la porte du bureau de son Maître.

- Entre.

Harry entrouvrit la porte pour apercevoir son professeur assit à son bureau, travaillant sur un bouquin. 

                 La journée fut calme et étonnement longue… très longue… Harry passa sa journée à faire ce qui semblait être des contrôles : potions, défense contre les forces du mal, métamorphose, trois sujets trois heures pour chacun d’entre eux. Le soir, Harry alla se coucher avec le mal de tête le plus spectaculaire de toute sa vie !

- Il est tant d’aller dormir maintenant.

- Oui Maître. Murmura Harry tout en baillant.

- Demain nous allons travailler sur ces contrôles que je t’ai fait faire, nous les reprendrons ensemble et nous regarderons tes erreurs.

OooooooooO

Le lendemain matin débuta comme la veille, Harry se leva, descendit à la cuisine, prit son petit déjeuner en compagnie de Rogue dans un silence absolu, alla prendre sa douche puis il rejoignit son Maître… qui ne semblait pas de bonne humeur.

- Bien assis-toi. Murmura-t-il tout en soupirant.

Il tenait à la main le devoir d’Harry fait la veille, en potions.

- C’est pathétique. Cracha-t-il tout en posant la copie devant son élève.

Harry déglutit.

- Pas une seule réponse correcte, pas une. Tu mériterais une bonne correction pour n’avoir strictement rien fichu durant ces quatre dernières années dans ma classe.

- Je…

- Est-ce que je t’ai demandé de parler ?! S’écria Rogue avec colère.

Harry sursauta.

- Certaines questions étaient de niveau première année ! Est-ce que tu te rends compte à quel point tu es mauvais en potions ?!

- C’est vous le professeur. Lança Harry d’un regard noir. Vous m’avez enseigné ce que je sais.

Les yeux du maître des potions s’exorbitèrent et il attrapa brusquement de sa main gauche l’oreille de son élève qu’il pinça sévèrement. Harry grimaça et se leva lentement, suivant le bras de Rogue.

- Tu trouves peut-être cette réponse mature ?! S’écria-t-il. Hein ! Tu crois vraiment que je suis la cause du problème ?! 

Harry gémit, Rogue resserrait sa poigne.

- Comment expliques-tu alors petit insolent que d’autres élèves suivants le même cours que toi réussissent ?! Hein ?! Hurla-t-il.

A la grande surprise d’Harry, Rogue lui abattit violemment sa main sur ses fesses à quatre reprises. Une fois cela fait il le lâcha. Harry lui fit face mais il n’osa pas lever les yeux vers lui, mort de honte. Il se sentit rougir fortement d’avoir reçu une fesse comme un petit garçon.

- Si tu agis comme un bébé je te punirais comme un bébé ! C’est clair ?

- Oui, Maître. Murmura Harry d’une voix si faible que le maître des potions dût presque lire sur ses lèvres.

- Bien alors maintenant va t’asseoir. Ordonna-t-il tout en désignant la chaise du bureau du doigt.

Harry obéit sans protester. Rogue lui donna alors deux livres de potions qu’il ne connaissaient pas et il lui demanda de trouver les bonnes réponses aux 20 premières questions du devoir, le tout en une heure et demie.

 Quelques secondes plus tard, Rogue alla s’enfermer dans son laboratoire et Harry du ravaler ses larmes avec courage, se sentant réellement humilié par l’évènement qui venait tout juste de se produire.

Une heure et demie plus tard très précisément Rogue revint alors que son élève venait tout juste de corriger la 20ème question. Il lu en biais son travail, rangea les deux ouvrages pour en sortir trois nouveaux.

- Termine de tout corriger. Lança-t-il d’une voix désagréable avant de quitter la pièce.

 

La matinée fut encore une fois bien longue et Harry sentait son moral baisser de manière effrayante. La vie d’Apprenti s’avérait être difficile et ce n’était que le premier jour.

 

A la fin de la journée, Rogue lui donna un long parchemin contenant les consignes de fabrication d’une potion (une liste d’ingrédients avec leurs définitions et les instructions à suivre pour réaliser la potion). La potion semblait assez longue à faire.

- C’est une potion de première année. Chaque soir, je te donnerais une potion, toujours de niveau première année pour l’instant et tu devras apprendre le parchemin par cœur. Par cœur. Les ingrédients, leurs définitions si elles sont présentent et les étapes de la réalisation de la potion. Tous les matins, tu devras me réciter la leçon que tu auras apprit et que tu auras intérêt à connaître sur le bout des doigts. Le samedi soir, je ne te donnerais pas de leçon à apprendre mais le dimanche tu seras interrogé sur toutes celles vues dans la semaine.   

OooooooooO

Le soir, juste après le repas, Harry se laissa tomber sur son lit, exténué. Rogue avait été sévère et désagréable avec lui toute la journée. Et le voilà maintenant obligé d’apprendre des potions par cœur… Il soupira. Décidément il n’avait pas de chance dans la vie. Il regarda le parchemin puis le posa sur son bureau avant de retourner s’allonger, sachant pertinemment que ce n’était pas une bonne idée, mais il avait passé sa journée entière le nez dans les potions et là, il saturait totalement. Il ferma quelques instants les yeux dans l’espoir de se détendre un peu avant de se remettre à l'ouvrage. Il sentit tout à coup quelque chose lui picoter la joue et il dût bien mettre une dizaine de secondes à réaliser qu'il s'agissait Hedwige. Il rouvrit les yeux et son cœur s’emballa brusquement : il faisait plus jour que lorsqu’il avait fermé les yeux et ce n’était pas normal. Il regarda son réveil et constata qu’il était 7h30 du matin. Son sang ne fit qu’un tour et il se leva si violemment qu’il eut un vertige. Il attrapa son parchemin et commença à apprendre sa leçon sans même se soucier de la lettre apportée par sa chouette.

 

Terrifié, il descendit prendre son petit déjeuner. Rogue était déjà là, assit. Il attendit quelques secondes avant d’inviter son élève à en faire de même. Harry mangea son petit déjeuner d’un air distrait, essayant sans grand succès de se réciter la leçon qu’il s’était efforcé d’apprendre.

- Tu m’as l’air soucieux.

Harry sursauta et releva les yeux vers Rogue qui lui adressait pour la toute première fois la parole lorsqu’ils étaient tous deux à table.

- Non, non, je vais bien Maître. Mentit-il tout en essayant de sourire un peu. Je suis juste un peu fatigué je crois.

- Je sais que travailler toute la journée est fatiguant et ce d’autant plus que c’est avec moi et que c’est du travail individuel. Je sais que cela s’avère être totalement différent du travail en classe. Je suis également bien conscient que les potions constituent une matière que tu n’affectionnes pas et dans laquelle tu te sens perdu. J’ai donc décidé que notre journée serait consacrée à la Défense Contre les Forces du Mal. Je sais que tu aimes beaucoup cette matière et se sera donc une journée plus facile pour toi.

Harry resta un instant muet, stupéfait de la gentillesse de Rogue tout à coup. Il commençait à songer très sérieusement que son maître possédait de multiples personnalités…

- Merci, Maître, c’est très gentil à vous. Murmura-t-il d’une voix légèrement rassuré.

- Nous commencerons dès que tu auras récité ta leçon de potions. Expliqua-t-il avant de reporter son attention sur son assiette.

Harry resta silencieux après avoir eut l’impression qu’un cube de glace soit tombé au fond de son estomac.

OooooooooO

D’une main tremblante, Harry frappa au bureau de Rogue. Il entra après y avoir été invité. Rogue se plaça devant son bureau et demanda à Harry de se mettre devant lui. Il l’invita ensuite à réciter sa leçon. Harry savait que sa potion contenait huit ingrédients. Il parvint, avec difficulté et après plusieurs hésitations, à les rappeler sous le regard réprobateur de Rogue.

- La procédure maintenant, donne-moi les 10 étapes.

Harry donna la première et la deuxième sans souci puis annonça la troisième avec hésitation. Il expliqua ensuite la quatrième qui s’avérait être en réalité la huitième et il ne parvint pas à en citer d’autres.

- Est-ce que tu essayes de te moquer de moi ? Interrogea Rogue tout en lui lançant un regard meurtrier.

- Non Maître. Murmura-t-il. Je… j’ai étudié je vous assure.

- Une potion, de première année, simple comme tout ! Et tu es incapable de me l’apprendre correctement ! Hurla-t-il avec colère. Tu ne fais aucun effort !

- J’étais épuisé hier soir et j’avais déjà fait des potions toute la journée. Tenta-t-il pour se défendre. Je me suis endormis Maître, mais je ne l’ai pas fait exprès je vous assure ! Je…

- Et bien nous allons l’apprendre ensemble alors. Coupa-t-il sèchement.

Il fit le tour de son bureau et ouvrit un tiroir pour en sortir une tige noir flexible. Harry déglutit et ses yeux scintillèrent d’inquiétude.

- Je vais te donner un bon moyen de retenir tes leçons moi !

Il se plaça devant Harry qui le regardait d’un air apeuré.

- Met tes mains devant toi, paume vers le plafond.

Harry resta immobile, paralysé. Il ne pouvait pas croire que Rogue allait lui faire cela, non il ne voulait pas qu’il lui fasse une telle chose.

- MAINTENANT !

Harry sursauta violemment et tendit ses mains en avant, paume vers le plafond.

- Bien. Récite maintenant.

Harry ouvrit la bouche mais aucun son n’en sortit. Il mit quelques secondes à retrouver le sens de la parole.

- Il… il faut prendre… de… de l’Aconit et aussi… des racines de Mandragores…

Il récita ainsi, d’une voix légèrement tremblante sa liste d’ingrédients sans faire d’erreur.

- Bien. Passons aux étapes maintenant.

Harry se sentit alors paniqué, sachant pertinemment qu’il ne les connaissait pas toutes. Sous le coup de la peur, il en oublia même ce qu’il savait déjà.

- Je… je…

Il jeta un coup d’œil en biais à la canne avant de regarder son Maître d’un air désolé.

Rogue abattit sa canne sur ses mains et Harry gémit. C’était douloureux.

- On doit d’abord réduire les racines de Mandragores en poudre. C’est l’étape un. Répète là.

Harry inspira profondément, larmes aux yeux et répéta. Les neuf étapes suivantes furent ainsi précédées d’un coup de Rogue puis d’une répétition d’Harry. Au bout de la huitième étape, Harry ne put retenir ses larmes, larmes qui ne semblèrent pas attendrir pour le moins du monde son Maître. Une fois les dix étapes énoncées, Harry ne sentait plus ses doigts et la douleur était cuisante.

- Bien, alors recommence maintenant. Ordonna Rogue.

Harry lui jeta un regard suppliant, ne croyant pas que son supplice allait recommencer.

- Dépêche-toi Harry. Gronda-t-il.

Harry récita alors sa leçon depuis le début. Il fit trois erreurs et il fut reprit par Rogue lui donnant la bonne réponse tout en lui tapant sur les mains. Il dût recommencer une troisième fois sa récitation et cette fois-ci, il connaissait la potion par cœur.

- Bien Harry. La prochaine fois j’espère que tu la connaitras par cœur tout de suite. Va dans ta chambre maintenant, pour te calmer. Nous travaillerons cette après midi.

Harry ne demanda pas son reste et partit en courant à sa chambre. Il s’effondra sur son lit tout en pleurant, humilié, malheureux et endoloris. Au bout de quelques minutes il sécha ses larmes et se redressa pour s’asseoir sur son lit. Il regarda ses mains devenues rouges. Elles étaient douloureuses mais le pire restait ses doigts il ne pouvait pas les bouger sans ressentir des picotements violents et très douloureux.

Une demi-heure plus tard, la douleur était toujours présente et Harry n’avait pas bougé de son lit. La porte s’ouvrit et Rogue entra. Harry détourna les yeux, se sentant en colère contre son Maître. Sevérus s’assit sur le bord du lit et Harry eut un léger mouvement de recul qui n’échappa pas au maître des potions.

- La douleur va partir. Murmura-t-il d’une voix calme.

Harry releva les yeux vers lui et constata qu’il tenait dans ses mains une petite serviette humide. Rogue posa la serviette sur ses genoux et prit les mains d’Harry dans les siennes, ce dernier se laissa fait, stupéfait. Sevérus posa les mains de son apprenti sur la serviette et les recouvrit par les bords de cette dernière. Harry déglutit et ferma un instant les yeux, ressentant un certain soulagement au contact de la serviette chaude.

- Ça ne me procure aucun plaisir tu sais.

Harry ouvrit brusquement les yeux et regarda son maître.

- De te faire cela je veux dire. Ça ne m’amuse pas mais… nous avons un entrainement conséquent à faire et je veux que tu sois un bon apprenti, je veux que tu travailles dur pour moi, pour toi. J’ai fait ça parce que je sais que demain tu connaitras ta potion par cœur et que je ne perdrais pas une demi-heure dessus. Je fais cela pour toi. Je t’ai puni parce que tu l’avais mérité.

- J’étais si fatigué hier... Souffla-t-il le regard brulant de peine.

- Je sais. Je serais toujours exigent avec toi Harry, je veux que tu sois le meilleur et si je veux que tu sois le meilleur c’est parce que je sais que tu peux l’être.

Harry sentit son cœur s’accélérer, très surprit par le discours de Rogue.

Sevérus découvrit les mains de son disciple de la serviette et les observa quelques secondes.

- Il n’y a pas de blessure apparemment. Je te laisse réfléchir maintenant et te reposer. Nous nous remettrons au travail après manger.

Il se leva et quitta la pièce sans se retourner.

Harry se rallongea, son cœur battant la chamade. Il ne parvenait pas à déterminer ce qui le bouleversait le plus, la gentillesse soudaine de Rogue, le fait qu’il lui ait donné des coups ou encore le fait qu’il lui ait fait comprendre qu’il l’avait mérité. L’avait-il vraiment mérité ? Rogue semblait croire en ses capacités apparemment ce qui était aux yeux du Survivant une grande surprise… il ne parvenait réellement pas à cerner son Maître et se sentait perdu. Il était grand temps d’écrire à Sirius…

 

Commentaires (1)

1. ... 27/07/2009

J'espère qu'il y aura bientôt une suite!!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×