Créer un site gratuitement Close

chapitre 29

Harry fixa Malefoy, l’air interdit. Mourait-il d’envie de le faire souffrir à ce point ? Il était prêt à se blesser ? Pour lui faire du chantage en plus ! Et Dee qui était parti chercher son Maître, qui allait-il croire ?

Harry tremblait, incapable de parler ou de contrôler son corps craintif. Draco ricana, la main appuyée sur son entaille. Au moment où Harry allait enfin retrouver le sens de la parole, Rogue transplana au milieu de la chambre. Son visage affichait une telle colère qu’Harry fit un pas en arrière. Il tenait le canif à la lame ensanglantée dans sa main. Dee apparut à ses côtés. Harry s’apprêta à défendre immédiatement sa cause quand le gémissement à peine crédible de Draco fit bondir Rogue dans sa direction.

- Montre-moi, dit-il en écartant les mains de son fils. C’est superficiel mais ça saigne beaucoup, viens.

Il prit Malefoy par l’épaule et regarda son elfe de maison.

- Apporte ce qu’il faut pour le soigner au salon Dee.

- Oui maître.

Dee claqua des doigts et disparut.

- Maître…

Harry se tut au regard meurtrier de son Maître.

- Toi ! Sur ton lit jusqu’à ce que je revienne et je t’interdis de mettre un pied à terre ! Plus vite que ça !

Harry sursauta craintivement et monta sur son lit en vitesse. Rogue emmena un Malefoy gémissant et claqua la porte.

Harry resta un temps indéterminé sur son lit, à attendre. Il tremblait encore plus, il était évident que Rogue l’imaginait coupable. Il n’avait pourtant rien fait. Son Maître disait connaitre l’animosité qui règne entre eux deux, allait-il tomber si facilement dans le panneau ? Enfin, des pas dans les escaliers se firent entendre. Les pulsations du cœur d’Harry montèrent en flèche et il sentit les larmes lui gagner ses yeux. Il les retint et tendit l’oreille.

- Va te reposer dans ta chambre le temps que ça fasse effet.

A peine Rogue eut-il dit cela que la porte de chambre d’Harry s’ouvrit. Il entra et claqua la porte derrière lui. Harry remarqua qu’il tenait sa maudite canne souple et il baissa les yeux ; Draco avait raison visiblement.

- Alors comme ça je ne peux pas te laisser une demi-journée sans surveillance ? cria-t-il d’une voix dure.

Harry sursauta mais garda la tête baissée, agenouillé sur son lit.

- Tu vas jusqu’à agresser Draco ! Et si encore ce n’était que la première fois ! hurla-t-il.

- Maître je vous jure, commença-t-il d’une petite voix, je vous jure que je n’ai pas fait de mal à Draco.

- Ah oui ? Et tu vas me dire qu’il s’est fait ça tout seul aussi !

Harry releva ses yeux pleins de larmes dans sa direction.

- C’est la vérité Maître, je vous le jure ! Je n’ai rien fait, rien !

- Menteur ! Tu oses dire que Draco irait se blesser volontairement ! Et pourquoi ?

- Pour… pour m’attirer des ennuis avec vous Maître, sanglota Harry.

- Tu te crois le centre du monde à ce point ? gronda Rogue. Je te conseille d’arrêter de mentir immédiatement sinon je te jure que je ne répondrais pas de mes actes ce soir !

Harry écarquilla les yeux, manquant d’avaler de travers. Comment son Maître pouvait-il être aussi aveugle ? Il volait au secours de Malefoy, écoutait ses sanglots si peu crédibles et voilà, il était déjà convaincu de la méchanceté de son disciple ?

- Je viens de te donner un ordre ! cria-t-il en levant sa canne.

Harry remonta à la tête de son lit, terrifié.

- J’ai… j’ai… j’ai fait ça à Malefoy c’est vrai ! J’ai menti, j’ai menti oui !

Il implora son Maître du regard mais il n’y avait pas la moindre trace de pitié dans ses yeux. Il attrapa son disciple sans ménagement et lui arracha les boutons de son pantalon pour le forcer à se déshabiller. Harry se laissa faire songeant à une seule chose : Malefoy était là, dans la chambre à côté, l’oreille tendue et il n’était pas question qu’il l’entende crier. Harry se retrouva le pantalon et son boxer aux chevilles, à plat ventre sur son lit. La correction commença et Rogue le tenait fermement par le cou, le forçant à rester allongé. Harry se mordit la lèvre inférieure comme jamais, si fort que le sang se répandit dans sa bouche. Lorsque Rogue cessa de le fouetter il le prit par le bras et le força à se retourner. Il eut une sorte de regard étrange en voyant le sang qui coulait abondamment sur le menton d’Harry.

- Si jamais tu refais quelque chose comme ça, tu seras fouetté tous les jours comme ça pendant une semaine ! Tu m’as compris ?! s’écria-t-il en menaçant, la canne en l’air.

- Oui, oui, oui Maître, sanglota Harry d’une voix à peine audible. Je ne recommencerai jamais ! Jamais !

- J’espère bien !

Rogue fit volte-face et partit, claquant la porte avec violence. Harry enfouit alors sa tête dans les coussins, étouffant ainsi ses sanglots.

 

OoOoOoOoO

 

Lorsque l’heure du dîner arriva, Harry se rhabilla en étouffant un cri de douleur. Ses fesses et le haut de ses cuisses étaient à vif et il ne savait pas comment il allait faire pour marcher jusqu’au bas des escaliers. Il ouvrit la porte discrètement, priant pour que Malefoy ne soit pas dans le couloir. Il se dirigea aussi vite qu’il le put à la salle de bain, plaquant sa main sur sa bouche pour étouffer ses gémissements. Il ferma la porte derrière lui et alla se planter devant le miroir au-dessus du lavabo. Il grimaça. Sa lèvre inférieure était boursoufflée et très abîmée et ses yeux encore rouges des larmes versées. Il ouvrit le robinet d’eau froide et nettoya son visage alors que son menton était couvert de sang séché. Il descendit ensuite les escaliers, retenant un cri à chaque pas, chaque mouvement. Arrivé à la cuisine, il resta à la porte, attendant de voir s’il allait être invité à entrer ou s’il allait être chassé. Draco n’était pas là.

- Devant ta chaise, ordonna simplement Rogue, plus froid que jamais.

Harry obéit, tête baissée. Lorsque Draco entra, il garda la tête baissée, il ne voulait pas qu’il voit son visage meurtri, il ne voulait pas lui donner cette satisfaction. Mais bien sûr, le cacher était impossible. Draco s’assit et Harry sentit son regard sur lui mais il ne releva pas les yeux dans sa direction, il ne se sentait pas la force d’affronter son regard, pas ce soir.

- Assis, Harry.

Harry déglutit et tira chaise sur laquelle il s’assit en étouffant un gémissement.

- Harry, tu n’as rien à dire ? demanda Rogue d’une voix nettement moins furieuse que plus tôt.

- …

- Harry ? Tu veux me remettre en colère maintenant ?

Harry garda la tête baissée et plaça ses mains sous la table afin de les cacher aux yeux des deux sorciers. Il serra les poings.

- Non Maître, murmura-t-il d’une voix qu’il s’efforça de maitriser parfaitement. Draco je te présente mes excuses, je n’aurais jamais dû te blesser ni te manquer de respect.

- La punition a été édifiante ? ajouta Rogue.

- Oui Maître, j’ai bien compris la situation.

Au fond de lui, ses sous-entendus étaient énormes. Ce qu’il avait compris de la situation c’était que Draco n’était peut-être pas un Maître pour lui mais que sa parole valait bien mieux que la sienne aux yeux de Rogue. Il avait compris qu’il était piégé et que Draco n’hésiterait pas à jouer la carte de l’orphelin sensible chaque fois que nécessaire. Il avait compris qu’il allait être obligé de céder à son chantage ou à trouver un moyen imparable de prouver son innocence.

- Bien, maintenant, mangez pendant que c’est chaud.

Harry mangea à peine ce soir. Ce n’était pas vraiment que son estomac était noué mais surtout que sa lèvre inférieure lui faisait atrocement mal.

 

OoOoOoOoO

 

Le lendemain, à la pause du midi, Harry se retrouva seul à seul avec Draco avant le déjeuner.

- Alors Potter, tu as pu méditer sur notre petit conflit d’hier ? murmura-t-il.

Harry lui lança un regard singulièrement noir.

- Tu as décidé d’être un peu plus docile ou bien ?

- …

- Non ?

- Qu’est-ce que tu veux ?

Draco sourit, l’air victorieux.

- Tu as encore mon livre de métamorphose dans ta chambre non ? Les exercices de tout le chapitre dix-huit, pour mercredi matin avant le petit déjeuner, et fait ça bien compris ?

La mâchoire serrée Harry acquiesça et Draco partit, jubilant.

Ce soir-là, Harry se coucha à trois heures du matin. Avec le travail que son Maître lui donnait, il n’avait pas vraiment de temps à lui et il se retrouva à faire les devoirs de Malefoy après minuit. Mais cela ne le dérangeait pas… non, parce qu’il avait bien l’intention d’insérer des erreurs dans sa copie qui ferait bondir son Maître. Malefoy ne perdait rien pour attendre.

Lorsque le mercredi arriva, Harry alla frapper avant le petit déjeuner à la porte de Malefoy. Il ouvrit et lui lança un regard noir.

- Qu’est-ce que tu veux ? cracha-t-il.

Harry lui tendit sa copie, la lui jetant presque dans les mains. Draco sourit.

- J’espère que tu as fait ça bien l’esclave. T’as utilisé un sortilège pour modifier ton écriture ?

- Evidemment, marmonna Harry.

- J’espère pour toi que c’est parfait.

- Ça l’est, assura Harry, le regard noir.

Draco eut un rictus et lui claqua la porte au nez. Harry regagna sa chambre, un léger sourire sur les lèvres. Avec les erreurs qu’il avait mises dans la copie, son Maître donnerait sûrement des cours particuliers à Malefoy pendant un mois ! Et même si Draco tenterait de se venger, cette fois-ci, Harry se tenait prêt et il ne comptait pas tomber dans le panneau si facilement ! Le risque était énorme mais la simple idée de voir la tête de Draco quand Rogue le disputerait lui donnait envie de le prendre. Il regagna sa chambre et sursauta lorsqu’il y vit Rogue. Quand était-il passé dans le couloir ?

- Qu’est-ce que tu faisais ?

- J’étais… aux toilettes, Maître, mentit-il.

Harry s’agenouilla et Rogue lui demanda tout de suite de se relever. Il s’approcha et Harry le regarda craintivement. Rogue prit son visage entre ses mains et observa la lèvre de son disciple.

- Tu t’es bien blessé, commenta-t-il dans un murmure. Quelle idée de te mordre ainsi…

- Je suis désolé, Maître mais…

- Je sais pourquoi tu as fait ça, coupa-t-il.

Il sortit de sa poche un mouchoir blanc ainsi qu’un flacon contenant une potion. Il l’ouvrit et renversa du liquide transparent sur le mouchoir avant de passer une main derrière la nuque de son élève.

- Cela risque de picoter un peu mais d’ici une heure tu n’auras plus rien.

Rogue tapota son mouchoir sur la lèvre inférieure d’Harry qui grimaça.

- Voilà.

- Mer… merci, Maître.

Rogue hocha simplement de la tête et rangea son mouchoir et son flacon.

- J’ai reçu une lettre de madame Weasley

Harry releva les yeux vers son Maître.

- Enfin un regard intéressé, commenta Rogue dans un aboiement.

Harry grimaça, prenant cela pour une réprimande.

- Elle me propose de te prendre dimanche qui vient. Je ne te demande pas si tu souhaites t’éloigner de ton Maître toute une journée, je connais déjà la réponse.

- Maître… vous êtes en colère ?

- Après l’accueil que tu as réservé à Draco ?

Harry baissa les yeux.

- Je n’ai pas touché Malefoy, murmura-t-il.

- Articule si tu veux que je t’écoute ! grogna Rogue.

Harry garda le regard baissé un moment, se rappelant sa punition.

- Je dis que je suis désolé Maître. Je ne ferais plus de mal à Draco.

- Je l’espère bien.

- Est-ce que… est-ce que j’ai la permission de sortir dimanche, Maître ?

- J’ai déjà répondu à Madame Weasley que je te déposerais à onze heures mais je veux que tu sois là à vingt heures. J’imagine que tu te souviens bien ce qu’il en coute de dépasser mon couvre-feu ?

- Oui Maître, je me souviens bien.

 

OoOoOoOoO

 

La matinée passa et alors qu’Harry et Draco firent des exercices de potions chacun de leur côté, Rogue corrigea la copie de Malefoy sans laisser transparaître surprise ou colère. Le déjeuner fut calme mais le début d’après-midi fut tout autre chose.

Harry et Draco étaient chacun assis face à une table, des livres et feuilles posés devant eux. Rogue leur avait demandé de venir tous les deux, ce qui avait contrarié Malefoy : il avait déjà passé la matinée à travailler, il en avait bien assez fait pour aujourd’hui !

Rogue entra et se dirigea directement vers Malefoy, jetant sa copie sur la table.

- Tu te crois drôle ? cracha Rogue.

Draco lui lança un regard décontenancé.

- Si tu crois vraiment que tu vas pouvoir me manquer de respect comme ça sans conséquence tu vas t’en souvenir !

- Mais… pourquoi ? Qu’est-ce que j’ai fait ?

- Qu’est-ce que tu as fait ? cria Rogue. Il est évident que ce devoir a été fait par-dessus la jambe et que, en plus, tu t’y moques de moi !

- Mais pas du tout je…

- Ose me dire ça en face !

Les deux sorciers se défièrent du regard et Malefoy finit par baisser les yeux sur sa copie, couverte d’encre rouge.

- Pour la peine tu vas passer ton après-midi à reprendre tout ton devoir et n’imagine même pas sortir d’ici tant que toutes les réponses ne seront pas correctes.

Draco ouvrit la bouche.

- Quoi mais j’en ai pour des heures !

- Et une fois terminé, tu me copieras pour dimanche soir cent fois ton devoir.

- En entier !! Mais ça fait presque trois pages !

- En entier oui et je te conseille de ne pas rétorquer quoi que ce soit si tu ne veux pas que j’ajoute une petite centaine de plus !

Draco baissa la tête, poings serrés et Rogue fit volte-face dans un mouvement de cape. Le Serpentard jeta à un regard à Harry qui lui sourit à pleines dents. Le visage de Malefoy se décomposa et ça… ça valait bien tout l’or du monde !

Harry passa une excellente après-midi ! Draco était tellement furieux qu’il s’en tortillait sur sa chaise, crispé sur son crayon. A dix-neuf heures, lorsqu’Harry remonta à sa chambre se reposer, Draco était encore en étude, à plancher sur ses exercices. Il se laissa tomber sur son lit, jubilant. Voilà qui devrait faire enrager Malefoy pour quelques jours et surtout, voilà qui devrait lui faire comprendre qu’il n’était pas question qu’il se soumette à lui ! Et puis quoi encore ! Harry soupira, un peu anxieux malgré tout. Il savait pertinemment que Malefoy allait tenter de se venger et que cette vengeance aurait probablement une fin douloureuse pour le disciple de la maison… il allait devoir être sur ses gardes, continuellement.

Le reste de la semaine passa anormalement facilement. Malefoy passait tout juste trois heures par jour avec son père adoptif et Harry pour travailler et le reste de ses journées se déroulaient dans sa chambre. Sans doute pour faire ses cent copies de son devoir pour le dimanche… il y avait un paquet d’heures à passer… la seule chose qui inquiétait un peu Harry, c’était que Malefoy l’ignorait royalement et il était évident que le coup du devoir raté ne pouvait lui avoir rabattu aussi facilement le caquet. Peut-être préparait-il quelque chose ?

 Etant donné que le mercredi soir, le jeudi soir et le vendredi soir Draco partit se coucher juste après le diner, Harry profita de ce dernier jour de la semaine pour tenter une approche amicale avec son Maître. Depuis leur arrivé, il passait tout son temps dans sa chambre…

Rogue était installé au salon, comme chaque soir, un livre entre les mains. Harry redescendit discrètement les escaliers une vingtaine de minutes après le diner, prenant soin de jeter un coup d’œil en arrière pour voir si Malefoy n’était pas sorti de sa chambre.

- Tiens, tu as décidé de sortir de ta chambre ce soir ?

Harry sursauta et grimaça.

- J’aurais voulu être un peu avec vous Maître, si vous le voulez bien.

Pour la première fois, Rogue releva les yeux de son livre et se tourna vers son disciple.

- Cela ne m’a jamais dérangé, commenta-t-il simplement. C’est toi qui a décidé de ne plus venir.

Harry resta un instant muet, un peu surpris. Rogue l’avait-il « attendu » chaque soir depuis leur retour ?

- Eh bien, commença-t-il en avançant doucement vers son Maître, pour être honnête je ne me sentais pas très bien Maître, je…

- Tu avais peur que Draco te voit, coupa-t-il en reportant son attention vers son livre, l’air soudain moins intéressé.

- Oui, Maître, souffla Harry.

Un silence s’imposa et Harry se sentit profondément mal à l’aise. Il baissa un instant les yeux sur son propre livre et fit volte-face, préférant remonter à sa chambre.

- Je ne te chasse pas.

Harry s’arrêta et regarda Rogue poser son livre pour se tourner vers lui.

- Allez, viens ici.

La voix presque douce de Rogue le fit légèrement sourire et il alla rejoindre son Maître sans la moindre appréhension.

- Que lis-tu ?

Harry lui tendit le livre, c’était un roman d’aventure qu’il avait trouvé dans la bibliothèque.

- Ce n’est pas très instructif, commenta Rogue.

- Je voulais me changer les idées, Maître.

Rogue lui rendit simplement le livre et l’invita à reprendre sa lecture, attrapant lui-même son propre livre.

Harry resta auprès de son Maître jusqu’à tomber de sommeil.

 

Dimanche arriva enfin et Harry se réjouissait de s’éloigner un peu du manoir pour revoir les Weasley. Les journées lui paraissent toutes affreusement longues et il craignait toujours que la situation ne dérape. Rogue le laissa non loin du Terrier et Harry s’empressa de s’y rendre.

Comme à chaque fois, l’accueil fut chaleureux pour l’arrivée du Survivant. Hermione était là, tout comme Sirius et Rémus.

Lorsque Rémus serra Harry dans ses bras, ce dernier eut l’étrange sentiment de ne pas vouloir le quitter. Lors de la convalescence de son Maître, il s’était tellement bien occupé de lui.

- Comment te sens-tu ? questionna Rémus en lui frottant l’épaule.

Harry le regarda quelques secondes, mourant d’envie de s’écrouler dans ses bras pour lui raconter ses malheurs.

- Je vais bien monsieur, merci.

Madame Weasley l’entraina à table où il fut pour le moins bombardé de questions ! Apparemment, tout le monde s’était inquiété de la présence de Malefoy au Manoir, et les regards sceptiques et inquisiteurs de Ron en disaient long sur ses soupçons.

Alors qu’Harry s’évertuait depuis presque cinq minutes à expliquer à base de grandes phrases éloquentes que tout allait bien pour lui, Ron lui lança :

- Oui et donc, qu’est-ce qu’il t’a fait ce petit con ?

Raté. Harry se mordit la lèvre alors que madame Weasley se révolta

- Ronald ! Parle mieux que ça je te prie !

- Mais m’man !

- Pas de mais !

Ron soupira et jeta un regard à Harry.

- Et donc très cher ami dans quel trouble monsieur Malefoy t’a-t-il emporté bien malgré lui ?

Harry profita des rires pour faire diversion et demander à Hermione comment s’était passée sa première semaine de vacances.

- Trop facile…, marmonna Ron.

- Harry, l’interpella Rémus, Draco ne t’as pas fait de misère au moins ?

Harry observa Rémus dont le regard ne le quittait pas. Son cœur se serra un peu à la pensée de sa correction, encore un peu douloureuse mais surtout, profondément injuste.

- Eh bien…

Harry baissa quelques secondes les yeux sur ses doigts qu’il tripotait maladroitement. Rémus posa sa main sur ses mains et Harry sursauta.

- Tu sais que tu peux tout me… tout nous dire.

Rémus retira sa main et Harry déglutit.

- Il me fait du chantage, murmura-t-il sans oser croiser le regard de personne.

- QUOI !?

- Ronald ! Tiens-toi tranquille !

- Mais m’man je…

- Laisse Harry nous raconter !

Madame Weasley passa sa main dans les cheveux de son protégé avant de lui servir son chocolat chaud.

- Comment cela Harry ? demanda Hermione.

Harry soupira, mal à l’aise mais incapable de faire marche arrière.

- Eh bien cela s’est passé dimanche dernier en fait. Mon… Maî… tre nous a laissé tous les deux au Manoir afin de régler certaines choses. Vers onze heures Malefoy est venu dans ma chambre, il est arrivé en proclamant qu’il avait faim et que je devais lui faire un sandwich. Je l’ai envoyé promener et je l’ai chassé de ma chambre.

Harry marqua une pause, se rappelant très bien avoir été giflé. Il choisit toutefois de garder l’information pour lui, ne voulant pas que Ron se décide à se lever de table pour aller tuer Malefoy dans le manoir huit-cents mètres plus loin.

- Il est partit et euh… on a mangé et… l’après-midi il est revenu dans ma chambre avec un livre de cours. Mon… - Harry se racla la gorge mal à l’aise – mon Maître lui avait demandé de faire des exercices de métamorphose pour le mercredi suivant. Il a jeté le livre dans ma chambre en m’ordonnant de faire pour lui le chapitre dix-huit.

- Tu l’as envoyé balader j’espère, s’exclama Fred, visiblement supris.

Harry acquiesça.

- Mais il a commencé à dire que j’avais intérêt à être plus gentil avec lui parce que sinon il dirait à mon Maître que je m’en suis pris à lui. Il m’a dit…

Harry songea au regard de Draco au moment où il avait parlé de ses parents décédés. Son sang se glaça.

- Que ça serait lui que mon Maître croirait. Qu’il était le fils adoptif et moi l’esclave.

Rémus soupira, l’air mécontent.

- Je l’ai envoyé promener et là, il a sorti un petit couteau de sa poche. Sur le coup je me suis dit qu’il allait m’attaquer avec mais il s’est blessé lui-même.

- Quoi ?! s’écrièrent Ron, Hermione, Fred et George en même temps.

- C’est la vérité, il a pris le couteau, l’a retourné contre lui et s’est coupé au niveau du ventre.

- Je l’ai toujours dit que c’était un grand malade ce mec ! cracha Ron

- Qu’est-ce que tu as fait ? demanda Rémus.

- Je lui ai arraché le couteau des mains évidemment, expliqua Harry en haussant les épaules. Et là il a appelé Dee, l’Elfe de maison en criant que je l’avais agressé et qu’il fallait aller chercher mon Maître. Dee m’a regardé et…

Harry leva la main droite et la regarda.

- Et j’avais le couteau plein de sang dans la main !

- Tu ne vas pas me dire que Rogue a cru que tu avais agressé Malefoy au couteau ? murmura Ron d’une voix radicalement plus calme que précédemment ; comme si elle tremblait. Et que tu as été… puni.

Harry baissa les yeux et il entendit les autres se révolter, ne croyant pas en cette injustice. Et même si Harry gardait les yeux baissé, il remarqua que la voix de Ron ne se mêlait pas à celle des autres. Il était muet. Et probablement fou de rage.

- Tu n’as pas été dire à Rogue que tu étais innocent ?

Harry releva les yeux vers Ginny.

- Si, bien sûr, mais mon Maître m’a traité de menteur. Il a dit que Malefoy ne se serait quand même pas blessé volontairement et que j’étais… je ne sais plus… égoïste ou nombriliste, quelque chose comme ça…

 

Lorsqu’Harry retourna au Manoir de Rogue sur les coups de 19h30, il se sentait moins bien qu’il ne l’aurait souhaité. D’habitude, ses dimanches après-midi au Terrier lui remontait énormément le moral mais là, quelque chose le dérangeait. Rémus l’avait regardé de son air paternel et il avait cédé et raconter ses malheurs. Mais il n’aurait pas dû. Bien que cela l’avait délivré de dire à haute voix qu’il était innocent et bien que tout le monde se débrouilla pour qu’il passe une belle journée, Harry n’avait vu qu’une seule chose : la colère de Ron. Il avait à peine parlé et son regard était resté noir et furieux. Harry savait qu’il avait eu tort de parler de Malefoy et de sa punition. Surtout qu’aujourd’hui, il ne s’était pas retrouvé seul à seul avec son ami un seul instant, et pourtant il aurait souhaité discuter avec lui, ne serait-ce que quelques minutes, histoire de l’apaiser et de lui raconter sa vengeance ! En rentrant, il se jura de lui écrire une lettre pour le rassurer.

Et ce fut ce qu’il fit. Après le diner, il allait prendre une bonne douche et consacra sa soirée à son courrier. Une fois Hedwige partie, il lut jusqu’à presque deux heures du matin, préoccupé. Il n’arrêtait pas de penser à Ron, qui lui devait s’imaginer en train de tuer Malefoy.

Sur les coups de trois heures du matin, Harry acheva son livre et se sermonna : demain il serait fatigué et travaillerait probablement moins bien ce qui ne pouvait être source que de réprimandes…

Assoiffé, il sortit discrètement de sa chambre afin d’aller à la salle de bain boire un peu d’eau. Une faible lueur orangée provenant du bas des escaliers attira son attention et il descendit quelques marches. Le salon était dans la pénombre, seules quelques bougies flottaient dans les airs, éclairant tout juste la pièce. Rogue était là, adossé au canapé et en face de lui… Rémus.

- C’est une heure pour frapper aux portes ? murmura Rogue d’une voix un peu étrange.

Harry la qualifia de moqueuse ou même taquine mais cela le surprenait de son Maître. Surtout vis-à-vis d’un ami de la bande de James Potter, son père, ennemi juré de son Maître.

- Je voulais être certain que les garçons étaient au lit.

Rogue laissa échapper un toussotement.

- Tu as pris large au niveau du temps. Il est plus de trois heures.

- C’est important Severus, murmura Rémus.

Rogue acquiesça d’un simple hochement de tête. Lupin se rapprocha un peu de Rogue et lui fit face.

- Tu as battu Harry dimanche dernier.

Rogue se redressa sèchement, l’air contrarié. Harry déglutit.

- Je ne le laisse pas sortir pour qu’il se plaigne ! pesta-t-il avec colère.

- Ce n’est pas ça, murmura Rémus en amorçant un mouvement en avant, comme s’il allait attraper le bras de Rogue.

- Pas maintenant, rétorqua-t-il sèchement.

Rémus fit un pas en arrière et soupira.

- Tout le monde était inquiet pour lui, nous l’avons harcelé. Il a raconté la mésaventure de dimanche…

Rogue soupira.

- … Draco s’est blessé par sa propre volonté, finit-il.

- Rho mais bien sûr ! Il n’allait pas vous dire le contraire ! Il me l’a dit à moi aussi je te signale !

- Ah et il t’a dit aussi que Draco lui avait ordonné de faire les exercices que tu lui avais donné à sa place ?

Rogue scruta Rémus du regard.

- Métamorphose. Chapitre… dix-huit il me semble.

Rogue resta muet, ne lâchant pas du regard Rémus.

- Draco fait du chantage à Harry, il lui fait croire que parce qu’il est le fils, tu le croiras plus. Et il n’a pas tort visiblement.

- Tu n’étais pas là, claqua Rogue froidement.

- Oui, c’est vrai.

Un silence très froid s’imposa jusqu’à ce que la voix de Rogue s’élève de nouveau.

- Alors tu es venu pour rétablir la vérité.

- Je voulais que tu saches que Draco cache bien son jeu et qu’il tente d’attirer des ennuis à Harry. Te connaissant tu l’as sans doute sévèrement battu. C’est déjà dur pour lui alors si en plus il se fait battre injustement… Je voulais juste que tu saches pour le chantage. Je sais que tu sauras rétablir l’équilibre.

Rogue hocha de la tête.

- Et puis je voulais aussi, commença-t-il à mi-voix.

- Oui je sais, coupa Rogue.

- Pourquoi es-tu comme ça ? Tu es fâché parce que je me fais du souci pour Harry, c’est toi qui a voulu faire de moi son…

- Va dans le bureau j’ai des potions pour toi, je te rejoins, je monte juste un instant avant.

A cet instant, le cœur d’Harry s’arrêta. Il était en train d’espionner ! Il se gifla mentalement et fonça dans sa chambre, tremblant des pieds à la tête. Son Maître l’avait sûrement surpris, comme d’habitude. Il éteignit sa lumière d’une main tremblante et se terra sous sa couette. Son cœur battait tellement fort, qu’il résonnait à ses oreilles.

Sa porte de chambre s’ouvrit et il ferma les yeux de toutes ses forces. Rogue sembla rester quelques secondes dans l’entrée de la pièce avant de repartir, sans un mot.

Commentaires (39)

1. cata alias MissPeggy 25/06/2011

coucou !
C'est trop cool tu as fais un mélange des deux! Harry a été puni injustement mais Rogue sait la vérité. J'adore!! Par contre Harry s'est enfonccé en l'espionant mais bon, je pense qu'a mon avis il aurais dit quelque chose du genre "je sais que tu es réveillé, je reviendrais" donc voila! c'est trop cool j'ai hâte de connaître la suite!
de gros bisous
ps je me suis créer un profil sous le nom de "MissPeggy" si jamais vous voulez allé voir
de gros bisous à toutes les deux !

rogue-master = merci de ton commentaire ! Je suis contente que le fait que j'ai "mélangé les deux" (pour te citer :p) a été à ton gout :D ! Des fois c'est pas facile de faire un truc mitigé qui plaise à tout le monde. Enfin je me comprends

2. Flo 25/06/2011

Excellent chapitre comme toujours !
Par contre, la réaction de Rogue m'a semblé un peu trop...douce (si je puis dire ^^). Je m'explique : la fois où Harry était rentré en retard de chez les weasley, et celle où il avait menti en disant avoir poussé Ron à tabasser Malefoy, Rogue l'avait puni beaucoup plus severement. Or ici, vu que Rogue pensait qu Harry avait lui même agressé Malefoy avec un couteau, j'avais limite peur qu'il perde controle de lui-même.
Sinon, je crois que tout ça va se retourner contre Draco...^^

rogue-master= merci du commentaire ^^ ! Je vois que tu connais super bien ma fic mdr ! Merci :D ! Effectivement, Rogue a été beaucoup moins sévère. En fait, Rogue a un peu de pitié pour Harry (même si parfois c'est difficile à envisager lol), la situation est quand même horrible pour lui : Malefoy devient le fils qu'Harry ne sera jamais (officiellement parlant) et en plus ce sont des ennemis et Harry est obligé de se soumettre devant lui. Je pense aussi (je vais essayer de le développer après) que Rogue avait un doute malgré tout, au moment de corriger Harry. Il ne voulait pas croire que Draco puisse faire ça tu vois, ça lui parait insensé et dingue et il connait assez bien Harry pour savoir qu'il est impulsif et irréfléchi. Mais d'un autre côté il le connait assez pour se dire que son disciple ne serait pas assez fou pour tenter de tuer Malefoy sans risquer la correction du siècle ! Je sais pas si ce que je raconte est clair !? --

3. vampyse 25/06/2011

vivement la suite comme dab j'adore j'espere que sa ira mieu pour harry enfin a bientot

rogue-master = merci de ton commentaire ! :p Allez mieux pour Harry je sais pas, ça me ressemblerait pas trop mdr.

4. Stacy 25/06/2011

Salut Roguemaster!
Je suis ta fic depuis un moment déja mais c'est la 1ere fois que je laisse un commentaire. Juste pour te dire que J'ADORE!!!
Vivement la suite, et j'espère que ce petit con de Malefoy ne restera pas impuni maintenant que Rogue sait tout!!
Biz

PS: c'est moi où Rogue et Rémus s'entendent plutôt...très bien??! ;)

rogue-master = merci d'avoir décidé de me laisser ce premier commentaire :D ! C'est très gentil ^^ ! Pour Malefoy je ne dirais rien mouahaha ! C'est vrai qu'ils s'entendent bien ces deux là :p mais je ne dirais rien hihi ^^.

selene= meme a moi, elle veut rien dire...

5. alias64 (site web) 25/06/2011

Coucou !
Je te laisse juste un petit message pour te dire que je suis ravie que tu ais repris ton histoire - je l'adore, elle est trop géniale !
Je tenais à t'encourager et à te féliciter pour ce chapitre et celui d'avant !
J'ai beaucoup aimé ce chapitre, il était génial - simple question : n'y aurait-il pas "quelque chose" entre Remus et Sev' ? Dans tous les cas, je suis sûre que Sev' savait qu'Harry les espionnait ! ;-)

Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi Harry n'a pas donné sa marque à son maître pour qu'il voit ce qu'il s'était réellement passé...

Je te souhaite bonne continuation.

PS : pourrais-tu s'il te plaît m'indiquer le nombre de chapitres qui restent - de manière à savoir si Harry va encore devoir subir tout un tas de misères ?

rogue-master = merci de ton message et j'en suis vraiment contente, merci beaucoup :D ! Je ne dirais pas qu'il se passe ou qu'il ne se passe pas quelque chose entre Rogue et Rémus mais deux choses sont censées on va dire "entrer en contradiction dans l'esprit de l'auteur". La première est que Rogue a dit précédemment à Harry qu'il n'aimait "que les femmes et uniquement les femmes" (je me cite de mémoire, mais je crois que je l'ai dit comme ça lol) et la deuxième est que Rogue a forcément surpris Harry à espionner (comme toujours cette tête de pioche s'est fait avoir 10 fois mais il recommence) et d'ailleurs il monte jusqu'à sa chambre pour lui faire comprendre qu'il doit y rester mais pourtant il ne le puni pas, il ne lui dit même pas un mot. Voilà quelque chose qui ne lui ressemble pas du tout ... qu'est-ce qui pourrait le pousser à agir ainsi?^^
Si Harry n'a pas donné sa marque c'est parce qu'il était trop occupé à penser que Malefoy allait l'entendre se faire battre. Et la peur l'a un peu paralysé.
Sinon pour le nombre de chapitres c'est difficile à dire mais l'histoire doit normalement se terminer à la fin de l'été... alors bon peut être 5 à 8 chapitres ? Tout dépendra de l'inspiration et de la motivation. Peut être plus peut être moins. En tout cas ça ne dépassera pas l'été chez Rogue, il n'y aura pas de retour à Poudlard de raconté, sauf si j'écris une suite mais là je ne promets rien :)

6. Claire 26/06/2011

Très bon chapitre! on a mal pour Harry, mais heureusement, il y a Rémus, toujours là ^^! Vivement la suite!
A bientôt!

rogue-master = merci de ton commentaire ^^! Oui Rémus gère bien la situation ! Il aime énormément Harry et il veut toujours le protéger tout en évitant de contrarier Rogue

7. brigitte 26/06/2011

satané drago il a vraiment décidé de pourrir la vie a harry l'été va être long très long surtout si la chauve souris des cachots continue a être aussi obtus et stupide

j 'ai adoré vite donne nous la suite

bisouuus

rogue-master = Merci de ton commentaire XD ! Oui tu as raison l'été va être looooooong mdr ! Je suis démoniaque lol ! XD

8. stormtrroper 26/06/2011

coucou,

j'ai adoré les deux derniers chapitres
de mon Ipad je n'arrivais pas à t'envoyer de message alors 'ai attendu d'être sur mon ordi
Draco est vraiment un sale serpentard et j'espère qu'après les révélations de Rémus, Séverus va être plus vigilent et peut être tendre une embuscade à Draco pour le prendre la main dans le sac ?
je me demande comment vont finir ces vacances ? en tout cas ça commence mal !
et souhaitons que Ron ne fasse pas de bêtise

à bientôt

rogue-master = merci pour ton commentaire ! ^^ C'est sûr que le p'ti Draco ne va pas s'en tirer aussi facilement mdr ! XD

9. Pacha8 27/06/2011

Coucou !

Je suis ravie de voir que tu as posté la suite cette ton histoire. Je l'aime beaucoup, ce mélange de crainte et en même temps de sécurité que ressent Harry est très poignant.

Rogue qui permet à Harry dene pas s'agenouiller c'est chouette. Par contre je trouve bizarre qu'il tombe dans un piège aussi grossier que celui de Malefoy...

Je trouve Severus particulier avec Remus... Pourquoi lui a-t-il dit qu'il remontait ? Si c'est pas pour disputer Harry d'espionner ? Pour forcer son disciple à retourner se coucher et à ne pas assister à la suite ?

J'espère pouvoir bientôt lire la suite,
Bon courage !!

Pacha

PS : merci encore d'écrire et publier cette histoire !

rogue-master = merci beaucoup pour ton commentaire ^^ ! Je suis contente que tu ressentes bien le mélange de crainte et de sécurité ! C'est en grande partie le plus important de l'histoire (émotionnellement parlant) et parfois je ne sais pas si j'arrive vraiment à le retranscrire. Pas facile le monde des émotions ! Surtout quand il s'agit de les décrire lol. C'est vrai que le pièce de Malefoy est assez gros mais Rogue ne veut pas imaginer que son désormais fils puisse être aussi débile (et taré) et puis son statut de "père" est difficile. Avec Harry, même s'il est une sorte de père, rien est officiel et il peut faire tout ce qu'il veut. Avec Malefoy c'est bien plus compliqué, il doit gérer un adolescent orphelin mais cette fois il est officiellement père de famille, il a un rôle, des responsabilités qu'il ne veut pas et qui ne sont pas faites pour lui. En gros il ne sait pas du tout comment gérer ça et Harry se tape les pots cassés .... Tes questions sur Rogue et Rémus sont bonnes ^^ ! Je dirais simplement que Rogue voulait qu'Harry se mêle de ses affaires ! Après qu'il n'ait rien dit, qu'il n'est pas (tout de suite? ^^) puni Harry est quelque chose que chacun doit interprété comme il veut :p !

10. snape77 28/06/2011

kikou voila c'est la premiere fois que je te laisse un message je voulais te dire super ta fic je l'aime beaucoups d'emotions beaucoup de sentimentelle superbe continu j'attend avec impatience la suite.

rogue-master = merci beaucoup d'avoir laissé ce commentaire :D ! C'est vraiment gentil ! ça me touche ! Je vais essayer de continuer à faire au moins aussi bien et si possible mieux ^^

11. RogueMaster 29/06/2011

Coucou tout le monde! Merci pour tous vos messages! Je ne suis pas chez moi en ce moment (petit séjour dans la famille) dès que je rentre je réponds á vos commentaires et je m'occupe d 'écrire la suite! :D

12. brigitte 06/07/2011

je sais que drago est vraiment un connard dans ta fic mais c'est plus fort que moi je l'aime toujours beaucoup

bonne vacances

13. RogueMaster 17/07/2011

Bonsoir tout le monde,

Juste un petit commentaire pour m'excusez de mon retard ! Énormément de boulot pour moi ces 15 derniers jours, je n'ai pas pu écrire. J'essaye de vous faire le chapitre cette semaine !

Bonne soirée et encore désolée !

Bisous :D

14. supwood 18/07/2011

super, ça faisait un moment que je n'était pas venu sur le site et la boum deux chapitre à lire (je serais plus vigilante à l'avenir). Pauvre HArry subir les coups tordu de Malfoy et ce sans que Rogue ne voir le double jeux de son nouveau fils.

Pour vue que Remus ais semmer le doute dans l'esprit de Rogue quand à la fameuse agression de Malfoy. j'ao hâte de voir si Rogue découvrira la vérité et ce qu'il fera pour punir son fils et pour le faire pardonner par Harry de l'avoir ainsi puni.

Je suis vraiment content de voir la suite de l'histoire car ça faisait vraiment l'ongtemps qu'on attendais la suite, je sais ce que c'Est de manquer d'inspiration. je suis auteur sur fanfiction.net et je bloque sur une histoire en particulier alors bonne chance dans la suite de l'écriture après tout il faut se soutenir entre auteur de fanfiction

15. snape77 19/07/2011

Kikou roguemaster je viens tous les jours sur se site pour voir si tu as poster la suite sinon je te souhaite de bonnes vacances bye bisous sinon je suis un peu comme brigitte ne punit pas trop draco mdr

16. Drag 29/07/2011

Merlin ce que j'adore cette fic!
J'étais pas venu depuis longtemps, donc environ une dizaine de chapitres à savourer *-*
J'espère lire bientôt la suite, sache que ta fic est vraiment génial *-*

Bisous =D

17. brigitte 09/08/2011

peut etre que sous l'influence de rogue drago deviendra un gentil garçon

je sais je sais mais on peut toujours réver

18. brigitte 22/08/2011

les vacances sont bientot fini j'espère quelles ont ete agréable pour toi et que tu t es bien reposé et comme ça tu dois être en pleine forme pour la suite de ta fic
nous t attendons de pieds ferme et ce sera un plaisir de te retrouver

bisous

19. RogueMaster 08/09/2011

Coucou tout le monde ! Merci beaucoup pour vos commentaires ! :D Je suis toujours super heureuse de voir que vous aimez mes chapitres (diaboliquement sadiques ^^)! J'ai du mal à trouver du temps pour écrire depuis mon retour de vacances (dernier weekend d'aout)mais je fais au mieux pour vous envoyer la suite dès que possible !

Bisous à tous et à toutes :)

20. Lol-Ita 19/09/2011

Hey :)
J'ai lu ce chapitre avec passion comme d'habitude ^^ J'aime énormément ta fiction! Je ne sais pas si tu vas sur ton blog encore, celui ou tu postes cette magnifique fanfiction, si tu y vas tu trouveras un long commentaire que je t'ai écrit ^^ Voilà, j'ai hate de lire la suite! Bisous! <3

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site