chapitre 14.2

Le lendemain midi, Harry termina de travailler un peu plus tôt et il profita de son temps libre pour aller se promener dans le jardin de Rogue. Il alla jusqu'aux grilles et observa les collines. C'est alors qu'il aperçu Ron un peu plus loin. Stupéfait, Harry se mit à l'appeler tout en faisant de grands signes.

- Ron ! Hey Ron !

- Harry !  Ronald afficha un large sourire et se mit à courir dans sa direction. Il arriva au grillage.

- Qu'est-ce que tu fais ici ?! S'exclama Harry, fou de joie de voir son ami.

- Je voulais voir le Manoir de Rogue... enfin voir où tu habites. Marmonna-t-il. Ron regarda au loin derrière la grille mais n'aperçu pas le moindre toit.

- On est loin du Manoir encore. Expliqua Harry. Il y a bien vingt minutes de marche entre le Manoir et cette grille.

- Je n'arrive pas à croire que je sois voisin avec Rogue.

- C'est bizarre que tu n'es jamais remarqué cela avant. Nous ne sommes pas très loin de chez toi... enfin cette grille n'est pas très loin.

- Ba en fait, lorsque nous étions petits mes frères et moi, papa et maman nous interdisaient d'aller vers ici alors... je crois que c'est resté.

- Je suis content de te voir.

Ronald lui sourit.

- Moi aussi je suis content de te voir. Mais toi qu'est-ce que tu fais ici ?

- J'ai fini de travailler plus tôt aujourd'hui alors j'en profite pour sortir un peu. Enfin j'ai une pause tous les midis mais là j'ai un peu plus de temps alors...

- Ça va ton entrainement ?

- Oui, ça va.  Répondit-il machinalement.

Ron fit une légère grimace.

- Qu'est-ce que tu as aux mains ?

Harry, qui s'était agrippé aux barreaux du grillage, retira ses mains.

- Oh... ce n'est rien.

- C'est lui ? Je suis sur que c'est lui.

- Ron...

- Quel salaud.

- Arrête de dire cela s'il te plait...  Murmura-t-il.

- Pourquoi ? Tu trouves qu'il n'agit pas comme un salaud ?

- ...

- Il faut être monstrueux pour maltraiter quelqu'un, comment te fait-il ça ?

- Il a le droit de me faire mal...  Murmura-t-il.

- Ça ne signifie pas que ce n'est pas mal ou immoral. Ne le laisse pas te convaincre que tu mérites les coups qu'il te donne Harry. J'étais sur qu'il ferait ça.

- Ça quoi ?

- Qu'il allait te manipuler.  Lança-t-il. Je savais qu'il ferait tout pour te soumettre et pour te faire croire que tu mérites tout ce qui t'arrive.

Harry fit une légère moue, se sentant étrangement mal à l'aise tout à coup. Se laissait-il « convaincre » qu'il méritait ses punitions comme le pensait son ami ? Si ce dernier savait quel comportement il avait adopté ces derniers temps... s'il le voyait se mettre ainsi à genoux et soumis que penserait-il... il ne reconnaitrait sûrement pas son meilleur ami cela était certain.

- Faut pas que tu oublies que Rogue est un salaud Harry, d'accord. Murmura-t-il tout en s'approchant du grillage. Le laisse pas te manipuler. Je m'inquiète pour toi.

- T'en fais pas. Murmura Harry à mi-voix, se sentant terriblement mal. Je n'oublie pas.

Ron lui accorda un léger sourire, l'air rassuré.

- Tu as beaucoup de temps devant toi ?

Harry regarda sa montre.

- Le repas est dans une heure, j'ai le temps.

-Rogue reste dans son Manoir ?

Harry acquiesça.

- On pourrait peut être aller se promener un peu qu'en penses-tu ?

Harry grimaça légèrement.

- Je n'ai pas le droit d'aller de l'autre côté, je suis désolé Ron.

- Pas grave... je m'en doutais...  Marmonna-t-il. Il soupira.  Je pense que je vais te laisser alors... Murmura-t-il d'un air déçu. Je vais aller faire un tour.

- D'accord.

 - Tu penses pouvoir revenir demain midi ici ? On pourrait se retrouver ?

Harry sentit ses lèvres s'étirer immédiatement en un sourire.

- Je vais essayer oui, ça serait bien.

- Cool. Bon je vais te laisser alors.

Harry acquiesça.
Ron lui lança un regard légèrement triste et le salua avant de faire demi-tour. Harry regarda son meilleur ami partir, le cœur lourd. Il fit demi-tour également, retournant vers le Manoir avec la sensation d'être mal dans sa peau et chamboulé par les mots de Ron.

  

***


L'après midi fut difficile. Rogue était sévère comme à son habitude et Harry le supportait mal. Il ne cessait de repenser à sa conversation avec Ron... Severus lui ne comprenait rien, la discussion du matin semblait avoir mit les choses au clair et il aurait cru qu'Harry serait d'autant plus docile après cela.

- Tu fais n'importe quoi, tu n'es pas concentré je le vois ! S'exclama Rogue.

Harry, assis au milieu du cercle des Animagi, soupira avec insolence.

- Pourquoi restez-vous ici à me regarder Maître ? Ça me déconcentre.

- Je reste parce que je veux rester et parce que mon Disciple ne progresse pas et que je veux comprendre pourquoi !  répondit-il d'un ton sec et ferme. Satisfait ?

Harry lui lança un regard noir.

- Qu'est-ce que c'est que ce comportement que tu as cet après midi ?!  S'exclama-t-il avec colère. Tu trouves que j'ai une attitude bizarre mais alors la tienne ! Tu agis comme un imbécile ! Il faut choisir, tu me défis ou tu te soumets à moi ?

Harry soupira une nouvelle fois et se leva.

- Qu'est-ce que tu fais ?  Cracha Rogue. Sa voix avait été si dure et son regard si furieux qu'Harry perdit un instant son air noir et il se rassit immédiatement.

- Je préfère cela oui.  Acquiesça Rogue, les yeux noirs. Qu'est-ce qu'il t'est arrivé depuis ce matin bon sang !?

Harry se tue mais lui lança encore un regard noir. Rogue sentit la colère lui monter au nez ! Ce petit insolent aux sautes d'humeurs insupportables commençait vraiment à l'énerver ! Il ne fallait pas pousser tout de même.

- Bon, tu m'agaces. Avec des gestes secs et chargés de colère il alla jusqu'à son Disciple et l'empoigna par le bras. Il le fit sortir de la pièce et Harry déglutit. Il allait encore prendre des coups, il en était convaincu. Rogue monta d'un pas rageur les escaliers et Harry sentit alors une sueur froide le traverser. Il le faisait... monter au dernier étage ?

- Maître... Murmura Harry, préférant tout à coup plutôt arranger la situation.

- Silence !

Rogue ouvrit la porte du petit placard du troisième et jeta Harry dedans. Il ferma la porte à double tour.

- Quand tu auras retrouvé tes esprits, tu pourras peut être sortir.  Lança-t-il.

Harry se leva et frappa contre la porte mais non pas pour demander de sortir, mais par colère. Il poussa un cri, furieux.

  

***


Le lendemain arriva et Harry ne savait plus s'il était en colère contre lui-même, contre Rogue ou contre Ron. Il se sentait perdu, ne sachant plus s'il devait se soumettre ou non, s'il devait croire ou non tout ce que lui disait son Maître. Ron avait peut être raison, peut être bien que le maître des Potions se jouait de lui... mais peut être pas. Dans tous les cas, il savait que son ami Ronald l'attendrait le midi à la grille et il préférait le voir lui plutôt que de rester ici. Pas question de rester enfermé et pour cela, il avait un plan.
Rogue monta dans la matinée et ouvrit la porte. Harry alla auprès de lui et s'agenouilla.

- Maître, je vous demande pardon pour hier soir, je ne sais pas ce qui m'a prit.

- Je ne sais pas non plus, mais je n'ai pas aimé.

- Je vous demande pardon, Maître. Je ne recommencerais plus. Assura-t-il d'une voix docile.

 Il baissa la tête et Sevérus sembla satisfait.

- Tu sembles avoir reprit tes esprits, je suis content. Mais si tu recommences, tu seras puni plus sévèrement.

- Oui Maître, je comprends.

Quelques minutes plus tard, il était sortit du placard. Il sourit, n'en croyant pas ses yeux. Le midi, il se rendit à la grille et y trouva Ronald.

- Excuse-moi je suis en retard. Rogue m'avait enfermé. Il frissonna, voilà bien longtemps qu'il n'avait pas appelé son professeur par son nom de famille.

- Ah bon pourquoi ?

- J'en sais rien, t'as peut être raison, il essaye de me faire croire que c'est moi le responsable mais ce n'est pas vrai.

Ron sourit.

- Content de te revoir Harry. J'ai cru que je t'avais perdu.

Le cœur d'Harry s'emballa à cette simple remarque et il afficha un sourire.

- Tu veux toujours faire une promenade ?

Ron l'observa un instant avant de répondre.

- Bien sûr, mais je croyais...

- Je m'en fou de ce qu'il pense, je veux me promener.  Il escalada la grille et sauta de l'autre côté sous les yeux ébahis de Ron.

- T'es sûr que...

- Je suis sur. 

Harry afficha un sourire mais intérieurement, il hurlait. Que venait-il de faire ? A quoi jouait-il ? Il se sentait mal et perdu, qui avait raison, qui avait tord ?! Une chose était sûr, si Rogue le prenait à sortir, il le tuerait sur place.

Harry et Ron allèrent se promener et discutèrent un bon moment de tout et de rien. Au bout d'un moment, Ron regarda sa montre.

- Nous sommes partis depuis un moment, tu ne crois pas que tu devrais rentrer ?

Harry afficha un air triste et s'assit lentement. Ron l'imita.

- Est-ce que ça va ?

Il fit un signe de dénégation. Il passa ses mains autour de ses jambes et frissonna de peur.

- Je ne veux pas rentrer Ron.  Murmura-t-il.  Je sais qu'il va savoir que je suis sorti, il le sait toujours et il va me battre... je ne veux pas avoir encore mal.

Ronald passa sa main sur son épaule.

- Pourquoi as-tu voulu sortir si tu étais si sur qu'il découvrirait la vérité ?

- Je ne sais pas... je ne sais plus.  Murmura-t-il.

- Harry, tu m'inquiètes, qu'est-ce qui t'arrive ?

Harry refoula avec difficulté une poignée de larmes.

- Je... tout ce que tu m'as dit hier... je... je n'arrête pas d'y penser.  Souffla-t-il.

- Comment ça ?

- Je t'ai pas tout dit tu sais... ces derniers temps avec... avec Rogue... ça a été différent. Il a été très doux et gentil avec moi et... et en retour je... je...

- Tu quoi ?

- Je me suis soumit.  Confessa-t-il dans un murmure.

- Comment ça ?

- Je... j'ai été obéissant et j'ai eu un comportement très docile... j'ai... j'ai agit comme si je n'étais plus que son chien. Je sais que ça ne me ressemble pas... je... je pensais bien faire... je pensais que Rogue voulait être un bon Maître alors j'ai essayé... j'ai essayé d'être un bon Disciple mais... mais...  Les premières larmes s'échappèrent de ses yeux et il les essuya du revers de sa manche. Mais hier matin il était si dur avec moi... encore...  Harry mit ses mains en avant, montrant les quelques marques rouges restantes de la leçon sur la potion.  J'ai beau être comme il le veut il reste dur et très sévère et il dit... il dit que c'est normal, que je dois m'y faire, que c'est comme ça, que c'est lui le Maître et que je dois me contenter de cela. Il... a dit ça d'une manière que... je... je l'ai cru tu sais et... et puis le midi je t'ai vu et toi tu dis... que c'est un... un... un... j'ose même plus le dire !  Il plaqua ses mains sur son visage et sanglota.

Ron, bouche bée, resta un instant silencieux.

- Un salaud.  Murmura-t-il.

Ce fut la seule chose qu'il réussit à sortir. Il ne savait quoi dire à son ami, il ne l'avait même jamais vu ainsi. Que devait-il penser, que devait-il dire ?

- Harry je...

Harry sursauta violemment et agrippa son poignet.

- Quoi qu'est-ce qu'il y a ?  S'exclama Ron, paniqué.

Harry se leva.

- Il m'appelle! je... je dois y aller... je dois rentrer... je... j'y vais... à plus tard Ron... désolé...

Et sur ce il partit en courant.

- Harry attends !

Trop tard. Harry s'éloignait, courant plus vite que jamais. Il arriva à la grille le cœur battant et l'escalada. Rogue devait savoir, il savait toujours quand il faisait des bêtises. Comment allait-il le punir ? Pourrait-il encore marcher ce soir après sa punition ? Harry cligna des yeux, les larmes brouillant sa vue. Il arriva au Manoir totalement essoufflé. Il trouva Rogue au salon. Ce dernier était calme et ignorait tout de l'escapade de son Disciple, mais Harry encore trop apeuré, trop perturbé ne s'en rendit même pas compte. Il courut jusqu'à son Maître et se jeta littéralement à ses pieds.

- Je vous demande pardon Maître je suis désolé. Assura-t-il d'une voix tremblante. Je vous demande pardon, vraiment, je vous en pris ne me battez pas encore...

Rogue écarquilla légèrement les yeux.

- J'ai loupé un épisode ? Demanda-t-il. Tu t'es déjà excusé pour ton comportement d'hier.

Harry releva la tête vers lui et se redressa, surprit.

- Vous ne savez pas ?

- Je ne sais pas quoi ?

- Vous n'êtes pas furieux après moi là, tout de suite ?

Rogue fronça les sourcils.

- Qu'est-ce que tu as fait ?  Demanda-t-il d'une voix nettement moins calme.

Harry trembla légèrement.

- Je... 

Il n'acheva pas sa phrase, ne sachant s'il devait ou non avouer sa bêtise dans l'idée que son Maître saurait à un moment où un autre ce qui s'était passé. Faute avouée est à moitié pardonnée parait-il... mais cela était-il vrai avec Severus ?

- J'ai fait une bêtise...  Souffla-t-il.

Il jeta un coup d'œil en biais à son Maître dont le regard s'était durci instantanément.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×