3. Présentation au manoir

Tous les serviteurs de la maison Malefoy étaient réunis dans le grand hall, pour rencontrer leur nouvelle maîtresse.
Les petits elfes de maison sautillaient sur place, avides qu’ils étaient d’être les premiers à voir celle qui allait devenir leur maîtresse.
« Jolie maîtresse » dirent ils en l’apercevant, la faisant rougir.

L’excitation ambiante n’était pas partagée par tous.
Draco, nonchalamment appuyé contre le battant de la porte la regardait d’un air mauvais.
Intérieurement, il fulminait. Sa mère était morte moins de 4 mois auparavant et son père osait ramener une nouvelle épouse, sans prévenir personne, pas même lui, son propre fils !
Et elle devait avoir la moitié de son age ! La crise de la quarantaine dans toute sa puissance.
Et la prochaine étape c’était quoi ? On allait lui demander de l’appeler mère aussi ?

Lucius s’avança et présenta sa nouvelle épouse, créant un lien magique et indestructible entre elle et les elfes de maison de la famille malefoy. A compter de cet instant, chacun d’entre eux étaient tenu de lui obéir tout comme à lui ou à son fils. Tiens en parlant de fils…
Il chercha du regard le jeune homme, et, l’avisant, adossé à la porte de la bibliothèque, il l’apostropha :

- Draco, ne vas tu donc pas saluer comme il se doit ta belle-mère ?

- Père, je suis désolé mais je n’ai pas pour ambition d’encenser toutes tes greluches. Il faudra faire sans moi.

Il tourna les talons et monta dans sa chambre.
Lucius s’engouffra dans son bureau.

Pressentant une explosion imminente, Harmony appela l’un des petits elfes de maison

- toi la comment tu t’appelle

- otti jolie maîtresse

- comment tu m’as appelé ?

- otti a appelé jolie maîtresse « jolie maîtresse »

- mais tu n’as pas à … bon peu importe. Va voir Draco, et dit lui qu’il ferait bien de venir immédiatement présenter des excuses à son père s’il ne veut pas avoir des ennuis plus gros que lui.

- Oui jolie maîtresse

Le petit elfe de maison claqua des doigts et disparu.
Harmony jeta un regard vers la porte en chêne qui protégeait l’entrée du sanctuaire de son mari. Mon mari… Mon mari… c’est incroyable… un rêve éveillé… mon mar… euh oui pardon ! D’abord la crise familiale, l’attendrissement plus tard.
Elle poussa la porte et entra dans le bureau de Lucius.

Celui ci, blanc de rage, arpentait son bureau.

- chéri, tu vas user le parquet

- quoi ? oh ! Ecoute Draco est un vrai petit….

Plop !
Otti s’inclina jusqu’à poser son nez sur le sol.

- quoi ! que veux tu !

- otti est allé voir le jeune maître pour lui dire que jolie maîtresse lui disait de venir s’excuser.

- Et…

- Le jeune maître à dit à otti qu’il ne s’excuserait parce que jolie maîtresse n’était pas à sa place ici

Lucius explosa de rage, il ouvrit à la volée une grande armoire et en tira une canne très fine et très souple avec laquelle il fendit l’air.

- Lucius ce n’est pas grave, laisse lui le temps de s’habituer, je suis une moldue, je prends les rennes de la maison à la place de sa mère, j’ai 16 ans de moins que toi… ça fait beaucoup pour un adolescent

- Il va s’excuser crois-moi ; Après une bonne volée de coups de canne, il va te faire ses plus plates excuses.

Harmony réfléchissait à toute vitesse. Elle n’avait jamais été confrontée à ce genre de situation. Le plus proche dont elle se souvienne était un copain de fac qui avait donné un coup de pied à son chat devant elle…
Elle l’avait assommé d’un coup de poêle.
Il était donc impensable qu’elle laisse son mari faire mal à son fils pour une chose aussi insignifiante que de ne pas vouloir d’elle comme belle mère.

Elle décida de tenter le tout pour le tout et de détourner totalement l’attention de son mari pour essayer de retourner la situation à son avantage.
Elle croisa donc les bras et prit un air fâché (elle calqua son expression sur celle qu’avait eu sa mère, quand, à 5 ans, elle avait voulu prouver ses talents de peintre en « redécorant » le salon…)

- Lucius !

- oui ? répondit il, surprit.

- Où vas-tu comme ça ?

- Et bien dire à mon fils ce que je pense de son attitude !

- Ça peut attendre ! Je voulais savoir quelque chose

- Quoi donc ?

- Ne me fera tu donc pas de cadeau de mariage ?

Lucius la regarda, se demandant si elle plaisantait. A priori, non. Vaincu, il sourit.

- Aie ! Que veux tu ? Des bijoux ? Des robes ? Une maison en France ?

A chaque proposition, harmony secouait la tête

- Alors que veux tu ?

- Quoi que je demande tu me l’offriras ?

- Oui

Bon se dit Harmony, si elle avait joué suffisamment serré, son plan avait de bonnes chances de fonctionner.

- D’accord. Elle prit une profonde inspiration. Ne puni pas Draco

Sans un mot, Lucius replaça la canne dans l’armoire. Harmony, soulagée se serra dans les bras de son époux.
Ni l’un ni l’autre ne virent le petit elfe de maison, dissimulé derrière un fauteuil, qui s’éclipsa faire son rapport à Draco.

Celui ci en écoutant le petit serviteur se posait des questions. Y avait il enfin quelqu’un qui se souciait de lui dans cette famille ?

Commentaires (1)

1. Mélody 05/07/2009

J'adore...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site