24. se remarier?

- tu vas te remarier

A ces mots, tout le chagrin et le désespoir d’Harmony se fondirent en un seul autre sentiment : la colère.
Le corps de Lucius n’était même pas encore enterre que son cousin osait lui parler d’un éventuel mariage.

- tu es malade ? cracha t elle

- voyons Nini…

Harmony se crispa en entendant ce surnom qu’employait sa mère lorsqu’elle était toute petite. De quel droit l’utilisait il ?

- Je suis en deuil, lâcha t elle, espérant que cette affirmation ferait comprendre à son cousin l’absurdité de sa demande.

- Oh je t’en prie Harmony… Dolohov sera un époux parfait pour toi.

Harmony eut un hoquet de stupeur. Ainsi, non seulement il était sérieux mais en plus de cela il avait déjà choisi dans quels filets il allait la jeter.

- c’est hors de question, lui répondit elle d’un ton sec

Elle savait pertinemment qu’elle était entrain de l’énerver, mais elle ne pouvait pas se contrôler.
Elle comprit que son cousin allait exploser lorsqu’il ordonna à ses mangemorts de sortir, excepté Bellatrix.
Dès qu’ils furent seuls, Voldemort se tourna vers Harmony, ses yeux lançant des éclairs.

- tu vas épouser Dolohov, Harmony, annonce t il d’une voix calme, trop calme, en réalité pour être honnête.

Malgré la peur qui commençait à s’insinuer doucement dans ses veines, Harmony redressa fièrement la tête et répondit un non sonore pour la seconde fois.
Comme elle s’y attendait, le sang froid de son cousin ne dura et il se mit à hurler comme à son habitude.

- Sale petite ingrate ! Comment ose tu me tenir tête ? N’ai-je pas toujours agi pour le mieux ? N’ai-je pas toujours fait en sorte que tu reçoives ce qu’il y a de meilleurs ? J’ai toujours prit soin de toi ! Je t’ai toujours protégé et voila comment tu me remercies ?

- Protégée ? Mais au nom du ciel, Tom, de quoi crois tu m’avoir protégée ? Demanda Harmony interloquée.

- De Lucius ! hurla Voldemort

Bien décidée à opposer à la rage de son cousin un sang froid inébranlable, Harmony lui répondit d’un ton à congeler le soleil.

- Lucius n’a jamais levé la main sur moi

- Et pourquoi à ton avis ? ricana Voldemort, tu ne crois pas que c’est par amour j’espère

- N’utilise pas des mots dont tu ne comprend pas la signification, veux tu ?

- Tu crois que je ne connaissais pas bien ton mari ? continua le mage noir sans relever la remarque acerbe de sa cousine. Ne t’es tu jamais demandé comment était morte Narcissa ?

- Ca m’est égal, affirma Harmony d’une voix mal assurée.

- Oh, reprit sadiquement Voldemort, tu te fiche éperdument de savoir que ton regretté mari a tué sa première femme de ses propres mains ?

- Tu mens !

Du regard, elle chercha le soutient de Bellatrix mais la jeune femme brune avait les yeux remplie de haine à la simple évocation de ce souvenir douloureux.
Son regard croisa celui d’Harmony et celle-ci su immédiatement que son cousin lui avait dit la vérité.
Cela dit, elle préférait se baigner avec des strangulots plutôt que de l’avouer.
Voldemort, décidé à pousser sa cousine dans ses derniers retranchements, entreprit sadiquement de lui donner de plus amples explications.

- à ton avis, qu’a ressenti Narcissa, lorsque l’époux qu’elle adulait l’a battue à mort ?

Luttant contre la nausée qui l’envahissait, Harmony rétorqua

- je suis parfaitement consciente que mon mari est un assassin…

- était…

- Mais je suis néanmoins en deuil. Et j’estime que tu pourrais avoir la décence de me laisser quelques temps de répit avant de me jeter dans le lit d’un de tes sbires. De plus un remariage trop rapide attirerait l’attention sur moi et ferait jaser les gens.

- Bien tenté Harmony. Tu as toutefois raison. Je te laisse deux jours

- Je te remercie, répondit sarcastiquement Harmony

- Je vais te laisser à ton…recueillement

Voldemort fit signe à ses mangemorts et ils transplanèrent, laissant la jeune femme seule dans l’immense demeure des Malefoy.

Une fois tout le monde parti, Harmony fit le tour du manoir, pièce par pièce, jetant au feu certaines choses, en faisant réduire d’autre par Calicoo avant de les ranger elle-même dans une malle. Pendant plus de quatre heures elle s’affaira ainsi dans tout le manoir évitant soigneusement une pièce dans laquelle elle redoutait d’entrer.
Finalement, elle eut terminé, sa chambre et le bureau de Lucius compris et il ne lui resta que cette pièce à ranger.
Elle inspira à fond avant de pousser la porte de la chambre de Draco.
Curieusement, elle mit plus de temps dans cette pièce que dans toute autre, et pourtant elle n’effectua aucun tri. Absolument tout ce qui se trouvait dans cette pièce, meubles exceptés, fut réduit et rangé dans la malle.
Celle-ci contenait toute sa vie de Malefoy : les affaires de Draco, celles des jumeaux, les livres de la bibliothèque, les affaires personnelles du bureau de Lucius, les tableaux… Plus rien dans le manoir ne laissait voir qu’il y avait eu un jour 4 personnes de plus dans ses murs.

Le lendemain, elle supervisa un immense nettoyage de printemps. Celui dura toute la journée.
A la fin de cette seconde et dernière journée de liberté, le manoir étincelait de mille feux.

Elle prit un plaid et alla s’installer dans le fauteuil du bureau de Lucius, bien décidée à y passer la nuit. Avant de refermer la porte du bureau sur elle, elle prit quelque chose dans sa boite à bijoux, désormais vide car elle avait également emballé les bijoux et les avait rangés dans la malle, refusant de les reporter, et interdit formellement à ses elfes de la déranger jusqu’au lendemain à l’arrivée de son cousin.

Lord Voldemort regarda d’un air critique l’homme agenouillé devant lui. Dolohov était bien conservé malgré son age (il avait quelques années de plus de Lucius) mais il devait avouer que, bien qu’il ne lui fasse aucun effet, son regard sournois et méchant était assez inquiétant.
Le mangemort avait montré un enthousiasme modéré à l’idée d’épouser une moldue. Il s’acquitterait de son devoir sans sourciller mais ne serait sans soute jamais pour Harmony le mari que Lucius avait été.

- bien, décida t il en se levant, nous allons nous rendre dans ta future demeure, l’heure approche.

- Oui maître.

- Tu traiteras bien ma cousine, n’est ce pas ?

- Bien entendu maître

Il ne pouvait guère en demander plus. Il savait que Lucius était tombé amoureux d’Harmony malgré ses idéaux et ce qu’elle était, mais il savait également que ce genre de miracle ne se reproduirait pas.
Tant pis, l’amour était très surfait, et n’était en aucun cas indispensable à une vie tout à fait acceptable. Harmony était jeune et idéaliste mais elle finirait bien par se rendre à l’évidence quant à la réalité de la vie.
Ils transplanèrent devant le manoir. Voldemort remarqua immédiatement q’Harmony avait fait faire le ménage. Le ménage par le vide…
Il appela les elfes et leur demanda ou était leur maîtresse.
L’un d’eux lui désigna le bureau de Lucius avant de disparaître à nouveau.

Ordonnant à ses mangemorts de rester dans le hall, il pénétra dans la pièce, plongée dans la pénombre.
Harmony était endormie dans le fauteuil de Lucius, qu’elle avait tourné face à la cheminée.

- Harmony, il serait temps de te réveiller, l’heure approche.

Il n’obtint même pas un tressaillement en réponse.

- Harmony ?

Levant les yeux au ciel, il s’approcha et secoua légèrement la jeune femme. Toujours aucune réaction.
Légèrement inquiet, il fit pivoter le fauteuil face à lui et se pencha vers sa cousine.
Elle semblait sereine, trop sereine…
Du coin de l’œil il avisa une fiole dans les plis du plaid qu’elle avait sur elle. Il s’en saisi et en respira le contenu.

- tu m’auras tenu tête jusqu’au bout… murmura t il

Il toucha la joue de la jeune femme, constatant la froideur de sa peau. Puis, sans émotion, il tourna les talons et sortit de la pièce.
Arrivé dans le hall, il hurla à ses sbires de retourner au manoir Jedusor, sans leur donner d’explications.
Il resta seul quelques minutes avant d’appeler les elfes pour les informer de la situation. Il jugea ridicule le désespoir que ceux-ci manifestèrent à cette annonce.
Lui regrettait seulement la perte de la somptueuse demeure, qui allait probablement être saisie par le ministère et vendue aux enchères.

Il de dirigea vers la porte d’entrée. Avant de sortir, il embrassa du regard le manoir. Il fronça les sourcils, songeur.
Ces morts successives lui semblaient bien étranges, tout de même…
Il secoua la tête, un sourire étirant ses lèvres comme pour se moquer de lui-même. Quelle idée ridicule ! Lucius lui avait toujours été fidèle et n’aurait jamais eu une idée pareille.
Quant à Harmony et bien, elle était très jolie… mais c’était surtout une ravissante idiote qui aurait été bien incapable d’avoir une seule idée brillante de toute sa vie.
Sa mort, quoi que dérangeante pour ses plans, n’était en rien une grosse perte. Il devrait trouver une autre moldue pour servir de mère porteuse.

Voldemort sorti et transplana vers son antre. Avant même s’y être arrivé, il avait déjà oublié qu’il y avait eu un jour une Harmony dans sa vie.

 

Commentaires (3)

1. Mélody 05/07/2009

Sans commentaire...

2. Mélinda (site web) 20/07/2010

Pxtaiin ! Et moi qui commençait à bien aimer Lucius !

3. Mélinda (site web) 20/07/2010

Voilà qu'il lance une malédiction ! Pff...Il a confiance en personne... Et Drago. Pauvre Drago...ça aurait été bien que Dray et Mione finissent ensemble.

selene = lol, n'oublie pas de lire le dernier chapitre!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×