14. La douceur du foyer

Ils empruntèrent un petit sentier qui partait de la vallée et s’enfonçait dans la forêt.
Au fur et à mesure qu’ils avançaient, les bruits du village leur parvenaient de plus en plus, et Harmony ralentissait de plus en plus.
Lorsqu’elle se retrouva près de 20 mètres derrière Lucius et Draco, ces derniers se trouvèrent vers elle

- Chérie ? Qu’est ce que tu as ?

- Rien…allez y… je vous rejoins…

Lucius revint sur ses pas.

- aurais tu peur par hasard ?

- mais…non…non, pas du tout

- tu es lady Malefoy !

- non !

- non ?

- non !! Ici je suis Harmony ! L’insignifiante et stupide Harmony Brooke Kendall de Wolf point, montana.

Lucius se contenta de la regarder sans se départir de son calme légendaire et ô combien exaspérant.
Harmony inspira un grand coup.

- ok ! allons y. on dois commencer par aller chercher les clef de l’appartement au magasin.

Ils entrèrent dans le village et se dirigèrent vers le seul magasin de Wolf Point.
Une jeune femme brune se tenait derrière le comptoir. Ses yeux s’écarquillèrent comme des fonds de chaudrons en voyant Harmony.

- j’y crois pas ! Harmony Kendall ! Et habillée comme une princesse… t’as oublié d’où tu venais et tu joues les grandes dames ?

- garde ton venin Evie Stunder, donne moi les clefs de l’appartement de la veuve Jeremy Lokwood, je l’ai loué pour la semaine.

- Tu te crois trop bien pour aller chez ton père ? demanda la brune en jetant les clefs sur le comptoir, tu peux bien prendre des grands airs, on sait bien ce que tu vaux, nous.

Harmony prit les clefs et poussa dehors Lucius et Draco, tellement surpris qu’ils en été restés sans réaction. Et elle préférait les éloigner d’Evie Stunder avant qu’ils ne reprennent leurs esprits.

Ils se rendirent à l’appartement, ignorant royalement les murmures et les chuchotements sur leur passage.
Lucius et Draco mourraient d’envie de faire un carnage, mais ils savaient que les ennuis que cela leur attirerait auprès du ministère de la magie américain ne seraient rien à coté de la colère qui s’emparerait d’Harmony.

Ils étaient à peine installés qu’on tapa à la porte.
Draco alla ouvrir et revint au salon suivi d’une grande rousse en uniforme de serveuse.
Harmony qui sortait de la chambre poussa un petit cri en voyant la nouvelle arrivée.

- Britney Softguard ! c’est bien toi ?

- Harmony Brooke Kendall!
Je n’arrive pas à croire que tu sois revenu ici !

- Juste pour les vacances, pour montrer à mon mari et mon beau fils l’endroit où j’ai grandi.

- Hmmm ton mari ?

Harmony tendis sa main gauche pour toute réponse. Britney s’en saisi et examina le solitaire avant de laisser échapper un long sifflement.

- Mazette ! ne tombe pas dans le lac, avec ça tu coulerais à pic au fond de l’eau !

Les deux amies éclatèrent de rire.

- cela dit, reprit Britney en retrouvant son sérieux, je ne comprends pas pourquoi tu viens passer tes vacances dans le bled de l’horreur. Tu as fichu le camp il y a 5 ans et tu as fichtrement bien fait. Mais à ta place je ne serais pas revenue.

Harmony présenta son amie à Lucius et Draco, avec un regard en direction de son mari signifiant « attention à ce que tu vas faire, dire ou penser ! »
Les présentations faites, Britney se tourna vers Harmony.

- je suppose que tu n’es pas encore allé voir ton vieux ?

- non, pourquoi ?

- tu sais comment c’est ici… les hommes boivent… trop surement, les femmes s’ennuient… donne leur un os à ronger et tu ne les arrête plus. Avec ton retour, en femme du monde, et après ce que le vieux Dan à raconté…

- qu’est ce qu’il a raconté ? demanda Harmony d’une voix blanche, de quoi tu parles ?

Britney rougit et baissa la tête gênée. Devant l’insistance d’Harmony elle lâcha le morceau.

- il a raconté partout que tu t’étais retrouvé en cloque du fils du maréchal ferrant, celui qui était proxo, et que tu t’es barrée avec toute sa paye.

Harmony éclata en sanglots dans les bras de Lucius. Elle savait que ce serait dur, mais elle ne s’attendait pas à une telle hostilité et à tant de mensonges.
Britney lui sourit

- il faut que j’y retourne ou Bill va m’étriper. Tu devrais repartir d’où tu viens, Harm, crois moi.

Entre les bras de Lucius et les paroles réconfortantes de Draco, Harmony se calma mais elle refusait catégoriquement de repartir ; il lui restait une chose à faire.
Elle laissa Lucius arranger l’appartement à son goût et embarqua Draco avec elle pour aller voir son père.
Elle préférait y aller avec l’adolescent, plus contrôlable que son mari.
Ils sortirent du village et s’enfoncèrent dans la forêt.
Ils débouchèrent sur une petite clairière au centre de laquelle se trouvait une magnifique cascade. Un vrai paysage de conte de fée.

- je compte emmener ton père ici

- je ne veux rien savoir !

Harmony se contenta de rire devant la gêne de Draco. Il avait vraiment du mal à voir son père comme un homme normal.
Tout en bavardant, ils arrivèrent à une maison délabrée devant laquelle était assis un homme qui tenait une bouteille de whisky à moitié vide.
L’homme, un géant d’1m98, mal rasé, portant un jean troué et un Tshirt qui avait du être blanc à une époque éloignée, bu une rasade de whisky et se leva.

- qui vous êtes vous ?

- Pa’ c’est moi, c’est Harmony

L’homme la dévisagea un instant.

- qu’est ce que tu fous la, traînée ?

Et sans attendre la réponse il tourna les talons.

- La douceur du foyer, ironisa Harmony.

Elle suivit son père à l’intérieur après avoir demandé à Draco de l’attendre dehors.
Celui-ci était estomaqué. Ce type était le père d’Harmony ! Un peu son grand père donc. Et lui qui trouvait son père impressionnant ! Harmony avait grandi auprès d’un véritable monstre au sens propre du terme ! Et au vu de ce qu’il savait et de l’accueil qu’ils avaient reçu peut être aussi au sens figuré. En tout cas, elle devait tenir de sa mère parce que ce type était hideux !
Harmony ressorti de la maison. Elle fit signe à Draco de la suivre.

- Alors ?

- J’ai parlé, il a écouté. Peut être qu’il était simplement trop bourré pour répondre… mais je me suis libérée. Je lui ai donné de l’argent.

- Pourquoi ?

- Pour déculpabilisé d’être partie sans prévenir, en pleine nuit, et de n’avoir pas donné de nouvelles. Je lui ai probablement donné plus que ce qu’il a dépensé pour moi en vingt ans. On est quitte !

Après avoir ramené Draco à l’appartement, elle conduisit Lucius à la cascade.

- qu’est ce qu’on fait ici ?

Décidemment il fallait tout lui dire ! Harmony se glissa dans ses bras avec un sourire.

- déjà je voudrais que tu lances un sort de dissimulation sur cette clairière. Et un sort d’insonorisation

- insonorisation ?

- allez !

Lucius obtempéra. Des qu’il eut fini de lancer les sorts, Harmony le poussa à l’eau et plongea pour le rejoindre.
Elle le poussa jusque sous la cascade.
Il la souleva pour, comme il disait, faire une mise à niveau.

- Tu as pris ta potion ? demanda t il entre deux baisers

- Oui

- Et tu es détendue ?

- Tu n’as pas idée…

Ils ne regagnèrent l’appartement que plusieurs heures plus tard.
Harmony se coucha avec le sourire : avec un peu de calculs, un peu de chance et beaucoup de magie, elle allait probablement pouvoir annoncer une bonne nouvelle à son cousin avant la fin du mois.
Sereine, elle se blottit contre Lucius et s’endormi aussitôt.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×